Le tabac affecte aussi…ton poids

Une des grandes inquiétudes des personnes qui arrêtent de fumer est « je vais grossir ! ». Arrêter de fumer fait-il vraiment grossir ? Disons les choses clairement : seul 1 fumeur sur 3 peut affirmer ne pas prendre de poids après l’arrêt du tabac MAIS il est important de comprendre le mécanisme physiologique derrière cette mystérieuse histoire de kilos. L’explication en 3 points, on t’invite à lire la suite !

Point 1 : les fumeurs ne partent pas avec le même bagage que les non-fumeurs. Attention, révélation dans les lignes qui suivent ! En fait, il s’avère que le fumeur est en dessous du poids qu’il aurait s’il ne fumait pas. Comment peut-on expliquer cela ? En quelques mots : à chaque cigarette fumée, le corps dépense environ 10 kcal, soit environ 200 kcal par jour quand on fume un paquet. Le tabac influecigarette1nce ainsi directement le métabolisme. « En gros, fumer c’est plus efficace qu’un régime ! », si cette idée te traverse l’esprit, tu es dans l’erreur ! La suite au point 2 pour découvrir l’envers du décor….

Point 2 : on disait donc que fumer mène à une dépense calorique qui maintient son poids en dessous du poids qu’on aurait sans fumer. Ce qui pourrait te sembler avantageux pour la gestion de tes kilos est en fait une illusion car les contre parties sont nombreuses : le tabac altère le goût et l’odorat ce qui pousse le fumeur à modifier son alimentation, à savoir : un besoin de mettre davantage de sel et d’épices, de se tourner vers des plats en sauce pour avoir plus de goût. Ce type d’alimentation s’accompagne de risques pour la santé : obésité, cholestérol, hypertension… Au passage, il est bon de savoir que 48 heures après l’arrêt, il y a déjà une amélioration de l’odorat et du goût des aliments, ça c’est une info pertinente pour gérer sainement ses kilos et éviter la « mal bouffe » !

Point 3 : pour les fumeurs réguliers, il est plus difficile d’adopter un mode de vie qui bouge à cause, entre autre, de l’essoufflement et/ou de la fatigue, donc moins d’activité physique. Ceci constitue à nouveau un risque de surpoids ou d’obésité, même chez les personnes fumeuses qui brûlent leurs 10 kcal par clope ! Pas si intéressante cette dépense calorique finalement, non ? Il est donc recommandé de modifier son mode de vie (activité physique et alimentation) afin de ne pas prendre plus de poids et de garder le moral et la santé !


tucroistoutconnaitre
Voir aussi :
ta sexualité
ton hygiène bucco-dentaire
ta santé cardiovasculaire
ton humeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *